Les légendes

1965

Joël Robert remporte toutes les manches du Motocross des Nations, l’équipe belge est deuxième derrière la Grande-Bretagne.

1988

Hackan Carlqvist est en tête de la manche lorsqu’il s’arrête boire une bière au Chalet du Monument.

1988

Eric Geboers devient Champion du Monde des 500cc et par la même occasion est le premier pilote à avoir remporté un titre de Champion du Monde dans les trois catégories (125 – 250 – 500), il est Monsieur 875.

1990

Eric Geboers remporte son 5ème titre de Champion du Monde et gagne le GP, des fleurs tombent du ciel sur la ligne d’arrivée comme célébration de ce moment intense.

2000

Joel Smets remporte son 4ème titre de Champion du Monde et gagne le GP.

2001

Stefan Everts égale le record de victoire (50) en Grand Prix de Joël Robert.

2006

Stefan Everts décroche son 10ème titre de Champion du Monde.

Le plus de GP remportés

Roger De Coster est le pilote qui a remporté le plus de Grand Prix à la Citadelle. (7 fois suite au classement de deux manches)

Les organisateurs

Pierre Chonquerez

Une légende, ou un mythe se construisent toujours sur une base solide.
Pour obtenir ce socle il faut immanquablement des personnes qui s’investissent corps et âme dans le développement d’un projet qui, dans de nombreux cas, semble complètement fou aux premiers abords.
Depuis 1936, qu’ils ont été nombreux ceux et celles qui ont porté les différents clubs motocyclistes et fédérations à organiser encore et encore des compétitions permettant à nos sportifs de sublimer leur art pour le plaisir des spectateurs et spectatrices ! Ils doivent tous être remerciés et ici, suivant nos recherches nous avons pu en répertorier un grand nombre. Il doit y en avoir d’autres, mais à l’impossible nul n’est tenu. Nos excuses pour ceux et celles qui ne seraient pas indiqués !
Nous avons souhaité mettre en avant un d’entre d’eux, celui qui va tous les représenter, car il a été un de ceux les plus combattifs pour le développement et la sauvegarde du circuit de la Citadelle de Namur. Pierre Chonquerez a débuté à l’Auto- Moto Club de Namur comme membre du Comité, et ensuite comme président pendant plusieurs dizaines d’années. Il a également siégé dans les instances de la Fédération Motocycliste de Belgique et à la Fédération Internationale Motocycliste. Un de ces principaux faits d’armes est l’épisode de 1984 où le circuit de Namur n’avait pas été homologué par la FIM, entraînant l’annulation du Grand Prix cette année-là et son glorieux retour dès 1985.

Souvenirs d’Etienne Nicaise Speaker au chalet du monument

Si mes souvenirs sont bons, j’y ai remplacé Joseph Dumont pour commenter les passages des pilotes au bas du circuit. A l’époque, il n’y avait pas d’autres moyens techniques pour le public sur les gradins et les teams, que d’attendre avec impatience les commentaires du speaker du Chalet du Monument pour savoir qui sortait en tête du bois avant la remontée vers l’esplanade. Le suspense était à son comble et je ne vous parle pas de l’ambiance avec les supporters anglais qui se retrouvaient là à chaque grand prix !

J’ai ainsi travaillé plusieurs années avec le sonorisateur Boucher de Bois-de-Villers qui déroulait des km de câbles pour relier le haut et le bas du circuit ! C’était une autre époque… et mes débuts de speaker.

Namur Motocross Joseph Dumont Speaker au chalet du Monument
Joseph Dumont Speaker au Chalet du Monument
Etienne Nicaise au balcon du Chalet du Monument Namur Motocross
Etienne Nicaise au balcon du Chalet du Monument